Libellules de Guyane

Reconnaître les libellules et agrions.

Dernières espèces ajoutées à la base:

Recherche d'autres pages d'espèces :

Tuberculobasis mammilaris Calvert, 1909

C'est une petite espèce parmi les Tuberculobasis, un peu moins de 35mm. Ici il a été observé en début de saison des pluies perchant dans les herbes dans un fossé au courant calme. C'est probablement le lieu où il se reproduit. Mais on sait peu de choses sur la biologie de ce groupe

Tuberculobasis mammilaris mâle

Tuberculobasis mammilaris
Montsinéry-Tonnégrande
28 décembre 2014

Avec ses tons pastels, il se confondait bien dans la végétation... Mais l'extrémité de l'abdomen orange vif le trahissait bien vite.

Tuberculobasis mammilaris

Le mâle a les yeux vert pâle sur le dessous, le dessus de la tête noir avec deux petites taches post-oculaires bleues. Le thorax est orangé sur le dessus avec une bande anté-humérale bleu turquoise assez fine et diffuse. L'abdomen est marron sombre et les quatre derniers segments abdominaux sont orange-clair.

Tuberculobasis mammilaris mâle

Tuberculobasis mammilaris
Montsinéry-Tonnégrande
28 décembre 2014

Les deux petits tubercules sur le devant du thorax sont bien visibles... Pour le reste, quelles couleurs!

Tuberculobasis mammilaris

Le thorax porte deux petites tubérosités à l'avant. C'est l'origine du nom du genre «Tuberculobasis».

Tuberculobasis mammilaris mâle ténéral

Tuberculobasis mammilaris
Montsinéry-Tonnégrande
11 janvier 2015

Quelques individus récemment émergés étaient présents dans les fossés qui étaient à sec il y a moins de trois mois...

Tuberculobasis mammilaris

Les adultes semble pondre en début de saison des pluies, quand les fossés enherbés de la savane coulent à nouveau. Le développement larvaire est très rapide : de l'ordre de deux mois. Les individus émergent dès le mois de janvier. Reste à savoir dans quel milieu ils poursuivent leur maturation et pendant quelle durée.

Tuberculobasis mammilaris appendices anaux du mâle

Tuberculobasis mammilaris
Montsinéry-Tonnégrande
28 décembre 2014

Le lobe supérieur des appendices anaux élargi et étendu vers le bas permettent de caractériser l'espèce.

Tuberculobasis mammilaris

La forme des appendices anaux est bien différente de celle des autres Tuberculobasis connus des Guyanes : les appendices anaux inférieurs sont assez courts (environ une fois et demi celle des supérieurs). Les appendices anaux supérieurs sont arrondis en vue postérieure et leur pointe vers le bas est courte.

Autres zygoptères présentés sur ce site.

Acanthallagma luteum

Acanthallagma luteum

Aeolagrion dorsale

Aeolagrion dorsale

Chalcopteryx seabrai

Chalcopteryx seabrai

Inpabasis rosea

Inpabasis rosea

Ischnura capreolus

Ischnura capreolus

Ischnura fluviatilis

Ischnura fluviatilis

Ischnura hastata

Ischnura hastata

Leptagrion aculeatum

Leptagrion aculeatum

Leptobasis vacillans

Leptobasis vacillans

Mesoleptobasis cyanolineata

Mesoleptobasis cyanolineata

Mesoleptobasis elongata

Mesoleptobasis elongata

Metaleptobasis mauritia

Metaleptobasis mauritia

Metaleptobasis quadricornis

Metaleptobasis quadricornis

Nehalennia minuta

Nehalennia minuta

Palaemnema brevignoni

Palaemnema brevignoni

Polythore picta

Polythore picta

Telebasis abuna

Telebasis abuna

Telebasis carminita

Telebasis carminita

Telebasis demararum

Telebasis demararum

Telebasis simulata

Telebasis simulata

Tuberculobasis mammilaris

Tuberculobasis mammilaris

Tuberculobasis yanomami

Tuberculobasis yanomami

L'ordre des odonates (Odonata) est subdivisé en trois sous-ordres, Anisoptera, Anisozygoptera, Zygoptera. Zygoptera, les zygoptères, se caractérisent par des yeux composés séparés à chaque extrémité d'une tête élargie. Ils ont l'abdomen fin et allongé. Leurs quatre ailes suivent le même modèle.