Libellules de Guyane

Reconnaître les libellules et agrions.

Dernières espèces ajoutées à la base:

Recherche d'autres pages d'espèces :

Metaleptobasis quadricornis Selys, 1877

C'est un habitant des forêts humides inondables, des pinotières en particulier. S'il est peu observé, c'est sans doute qu'il sait rester discret malgré ses quatre centimètres de longueur. Il se distingue de Metaleptobasis bicornis, qui fréquente le même type de milieux mais est beaucoup plus abondant, par l'extrémité de son abdomen rouge et les cornes du thorax fines et divergentes. D'autres espèces de Metaleptobasis sont connus des guyanes ; pour les déterminer rigoureusement, il faut examiner les appendices anaux sous la loupe.

Metaleptobasis quadricornis mâle

Metaleptobasis quadricornis
Montsinéry-Tonnégrande
4 septembre 2013

Il s'est laissé photographier dans un rayon de soleil. D'habitude, c'est plutôt un ami de l'ombre.

Metaleptobasis quadricornis

Le mâle a l'extrémité de l'abdomen rouge, les ptérostigmas violacés et le dessus de la tête noir. Les cornes à l'avant du ptérothorax sont fines et divergentes. Le dixième segment abdominal ne s'étend pas au dessus des appendices anaux.

Metaleptobasis quadricornis femelle

Metaleptobasis quadricornis
Montsinéry-Tonnégrande
4 septembre 2013

Elle se promenait dans la pinotière se perchant au bout des folioles des wassai. Nettement plus discrète que les mâles présents aux environs.

Metaleptobasis quadricornis

La femelle a une coloration plus terne que le mâle. le dessus de sa tête est noire avec juste quelques marques blanches.

Metaleptobasis quadricornis mâle (détail)

Metaleptobasis quadricornis
Montsinéry-Tonnégrande
4 septembre 2013

Un détail du rastafly avec ses yeux vert-jaune-rouge. On voitbien les cornes du thorax fines et divergentes.

Metaleptobasis quadricornis

La coloration des yeux du mâle est tout à fait spectaculaire, comme ses cornes.

Metaleptobasis quadricornis femelle (détail)

Metaleptobasis quadricornis
Montsinéry-Tonnégrande
4 septembre 2013

De près c'est un vrai bijou avec ses zones métallisées !

Metaleptobasis quadricornis

La femelle porte deux tubercules pointus à l'avant du ptérothorax ; comme tous les Métaleptobasis, une bande sombre métallisée recouvre son sommet.

Autres zygoptères présentés sur ce site.

Acanthallagma luteum

Acanthallagma luteum

Aeolagrion dorsale

Aeolagrion dorsale

Chalcopteryx seabrai

Chalcopteryx seabrai

Inpabasis rosea

Inpabasis rosea

Ischnura capreolus

Ischnura capreolus

Ischnura fluviatilis

Ischnura fluviatilis

Ischnura hastata

Ischnura hastata

Leptagrion aculeatum

Leptagrion aculeatum

Leptobasis vacillans

Leptobasis vacillans

Mesoleptobasis cyanolineata

Mesoleptobasis cyanolineata

Mesoleptobasis elongata

Mesoleptobasis elongata

Metaleptobasis mauritia

Metaleptobasis mauritia

Metaleptobasis quadricornis

Metaleptobasis quadricornis

Nehalennia minuta

Nehalennia minuta

Palaemnema brevignoni

Palaemnema brevignoni

Polythore picta

Polythore picta

Telebasis abuna

Telebasis abuna

Telebasis carminita

Telebasis carminita

Telebasis demararum

Telebasis demararum

Telebasis simulata

Telebasis simulata

Tuberculobasis mammilaris

Tuberculobasis mammilaris

Tuberculobasis yanomami

Tuberculobasis yanomami

L'ordre des odonates (Odonata) est subdivisé en trois sous-ordres, Anisoptera, Anisozygoptera, Zygoptera. Zygoptera, les zygoptères, se caractérisent par des yeux composés séparés à chaque extrémité d'une tête élargie. Ils ont l'abdomen fin et allongé. Leurs quatre ailes suivent le même modèle.