Libellules de Guyane

Reconnaître les libellules et agrions.

Dernières espèces ajoutées à la base:

Recherche d'autres pages d'espèces :

Oligoclada risi Geijskes, 1984

Il ressemble aux autres Oligoclada, thorax pruineux, bleuté et abdomen noir. Il fréquente des ruisseaux forestiers des savanes et de l'intérieur. Pas très fréquent, il est localement abondant.

Oligoclada risi mâle

Oligoclada risi
Roura - Cacao
7 septembre 2013

On ne le trouve pas partout. Mais quand il est là, il se laisse bien photographier.

Oligoclada risi

Le mâle présente de petites taches noires à la base des ailes postérieures. Ces taches sont auréolées d'une zone bleu pâle. Ses yeux sont gris-bleu et couverts d'une calote brun rouge uniforme.

Oligoclada risi coeur

Oligoclada risi
Roura - Cacao
15 août 2013

Ce n'est pas tous les jours qu'on voit ça. Et je n'ai guère eu le temps de parfaire les réglages...

Oligoclada risi

La femelle est très discrète, elle présente les mêmes traits que le mâle, mais son abdomen est plus large.

Oligoclada risi mâle

Oligoclada risi
Roura - Cacao
7 septembre 2013

Un nez bleu et le sommet des yeux bruns. Il est finalement assez reconnaissable.

Oligoclada risi

Le reflet bleu-métal du front permet de la distinguer d'Oligoclada abbreviata, qui a lui aussi des taches noires à la base des ailes posterieures, mais dont le front est vert-métalisé.

Petites libellules aux ailes étalées au repos

Fylgia amazonica

Fylgia amazonica

Oligoclada abbreviata

Oligoclada abbreviata

Oligoclada amphinome

Oligoclada amphinome

Oligoclada pachystigma

Oligoclada pachystigma

Oligoclada risi

Oligoclada risi

Oligoclada walkeri

Oligoclada walkeri

On rencontre six espèces du genre Oligoclada en Guyane. Elles sont très ressemblantes entre elles et se distinguent facilement des autres espèces. Dans la nature, on les reconnait à la couleur de leurs yeux et à la présence, ou non, de taches sombres à la base de leurs ailes. Fylgia est strictement forestière et fréquente les mares.