Libellules de Guyane

Reconnaître les libellules et agrions.

Dernières espèces ajoutées à la base:

Recherche d'autres pages d'espèces :

Fylgia amazonica Kirby, 1889

Voici un habitant des sous-bois inondés. Bien que petit, environ 2cm, Fylgia amazonica ne passe pas inaperçu. En effet les mâles matures ont l'abdomen rouge vif et le dessus des yeux blancs. Ils fréquentent les pinotières, forêts de palmiers pinot, ou wassaï, et particulièrement les mares qui s'y forment à la saison des pluie.

Fylgia amazonica Fylgia amazonica

Fylgia amazonica
Montsinéry-Tonnégrande
25 décembre 2012

Farouche, il ne s'est pas laissé approcher facilement. On voit bien que seul le dessus des yeux est blanc.

Fylgia amazonica

C'est la seule libellule en Guyane qui ait le dessus des yeux blanc. Si on ajoute un thorax noir et l'abdomen rouge vif, on ne peut pas se tromper. Il vole au dessus des mares ombragées et affectionne le sur-place. On le voit aussi posé sur tout support bas à proximité des mares.

Fylgia amazonica Fylgia amazonica

Fylgia amazonica
Montsinéry-Tonnégrande
21 octobre 2012

Cette femelle immature était posée sur une feuille, au bord du chemin. D'autres individus de l'espèce n'étaient pas loin. Un orage avait eu lieu quelques jours avant.

Fylgia amazonica

La femelle est beaucoup plus terne que le mâle. Cependant, son aspect général et sa taille ne prète pas à confusion. Elle est beaucoup plus discrète que le mâle et fréquente les même sous-bois.

Fylgia amazonica Fylgia amazonica

Fylgia amazonica
Montsinéry-Tonnégrande
25 décembre 2012

Ces deux mâles volaient de concert ; ils faisaient du sur-place puis tournaient, avançaient, toujours synchronisés.

Fylgia amazonica

Les mâles sont adeptes du vol synchronisé : une paire de mâles vole de concert, à quelques dizaines de centimètre l'un de l'autre. Ils restent ainsi ensemble plusieurs minutes ; en sur-place ou lors de déplacements au dessus de la mare. C'est un comportement étrange et peu commun. En effet, chez la plupart des espèces d'odonates, les mâles s'ignorent ou se combattent. On aurait ici un comportement coopératif dont l'utilité reste mystérieuse.

Petites libellules aux ailes étalées au repos

Fylgia amazonica

Fylgia amazonica

Oligoclada abbreviata

Oligoclada abbreviata

Oligoclada amphinome

Oligoclada amphinome

Oligoclada pachystigma

Oligoclada pachystigma

Oligoclada risi

Oligoclada risi

Oligoclada walkeri

Oligoclada walkeri

On rencontre six espèces du genre Oligoclada en Guyane. Elles sont très ressemblantes entre elles et se distinguent facilement des autres espèces. Dans la nature, on les reconnait à la couleur de leurs yeux et à la présence, ou non, de taches sombres à la base de leurs ailes. Fylgia est strictement forestière et fréquente les mares.